Lettre ouverte à Madame le Maire

A l’issue de la cérémonie des vœux aux forces vives de Mont-Saint-Aignan (association, entreprises…), les élus de la minorité ont adressé une lettre ouverte à Madame le Maire, lettre qui sera reproduite dans le prochain Mag au titre de tribune de notre groupe.

Madame le Maire,

Lors de la cérémonie des vœux devant les forces vives, à laquelle se sont associés les élus de l’opposition vous avez rappelé  heures tragiques qu’a connues notre pays au cours de l’année 2015. Vous avez demandé notre solidarité avec les victimes et leurs proches et vous nous avez invités à continuer de vivre face à la barbarie. Propos que nous partageons. Vous auriez pu ajouter qu’à cette occasion, l’ensemble des élus de Mont-Saint-Aignan avait signé une tribune commune pour dénoncer les attentats.

 Mais après, tout a dérapé ! Dans ce moment qui se veut consensuel, vous vous êtes lancée dans votre discours habituel de critiques à l’encontre de l’Etat, de la Métropole. Critiques déplacées lorsque vous soulignez dans le même temps le rôle de ces institutions dans la réhabilitation du Centre Marc Sangnier qui fera, comme vous l’avez souligné, de ce lieu un des pôles culturel « phare » de l’agglomération rouennaise. Par contre, aucune mention de l’ancienne équipe municipale qui est à l’origine de ce projet, comme de son rôle dans la reconstruction réussie du gymnase Tony Parker. Vous avez préféré annoncer la signature d’un accord enterrant définitivement l’Eco quartier, victoire de l’individualisme face aux exigences de l’intérêt général. Ceci figurera au passif de votre action à la tête de la mairie.

Vous avez enfin rappelé devant vos amis politiques (pour la plupart des horsains à Mont-Saint-Aignan) invités à l’occasion de ces vœux transformés en tribune politique, que désormais vous déteniez les « rênes » des collectivités, départementale et régionale.
Dont acte… Nous attendons vos projets.

Pour notre part, nous formons les vœux que les élus de la minorité ne soient plus considérés comme de  simples observateurs de la majorité mais qu’ils puissent être de véritables acteurs de la vie municipale, force de proposition au service de TOUS les habitants.

Patrice Colasse, Martine Gest, Pascal Magoarou,
Annette Panier, Aurélien Resse, Delphine Torossian, ClaudeTougard