La zone bleue Place Colbert

colbert2
Parking de la Place Colbert et parking Relais

Depuis un mois environ, le parking principal de la Place Colbert a été aménagé en zone bleue, limitant ainsi le stationnement à 1h30 du lundi au vendredi, sauf jours fériés, de 9h à 19h. Cette décision de l’équipe municipale est révélateur du mode de gestion qu’a mis en place Madame le Maire :

  • Absence d’une véritable réflexion sur cet épineux problème du stationnement dans ce secteur. Quels sont les objectifs de cette décision ?
  • Absence totale de concertation avec les habitants de proximité, ainsi qu’avec les employeurs du quartier. N’y a-t-il pas la volonté de satisfaire quelques uns au détriment du plus grand nombre ?

Alors, à partir du 15 décembre, allons nous connaître une vague répressive visant tout véhicule non muni d’un disque de stationnement réglementaire conforme aux caractéristiques précisées par l’arrêté du 6 décembre 2007 ou en cas de dépassement du temps autorisé de 1h30 ? Les moyens de la police municipale seront-ils suffisants pour mener une telle mission ?

Une enquête réalisée en octobre 2010 (pas de zone bleue), un jeudi scolaire, apportait quelques informations. Les conclusions principales en étaient les suivantes :

  • Les stationnements sont en majorité de courte durée à destination des commerces (50% à 60%) et principalement pour les habitants de Mont-Saint-Aignan.
  • C’est un parking saturé à certaines heures et à proximité immédiate des commerces. La saturation du parking intervient principalement entre 11h et 15h.
  • 15% des places à 17 heures sont occupées par des voitures ventouses de plus de 8 heures (usagers bus, employés ou des professionnels des commerces de la Place Colbert).

Toujours des voitures ventouses mais pas dans la zone bleue !

Après la mise en zone bleue récente pour 102 places, la trentaine de voitures ventouses des usagers des lignes de bus (durée de 2h à plus de 8h) ont aujourd’hui la possibilité de stationner sur le petit parking Relais situé derrière l’immeuble de la rue Nicolas Poussin mais ce parking dit « Relais » n’a pas fait, par La CREA, l’objet d’une signalétique adaptée. Ces voitures ventouses liées à l’usage des bus se garent donc aujourd’hui, probablement tôt le matin et en partie, sur le petit parking public (21 places) à l’est de la Place Colbert près la rue Nicolas Poussin.

On peut penser que d’autres voitures ventouses (personnes travaillant dans le quartier) stationnent également sur ce petit parking qui se retrouve donc en déficit de capacité de stationnement ; ce n’était pas le cas lorsque la Place Colbert n’avait qu’une trentaine de places en zone bleue.

Une zone bleue mal adaptée aux besoins !

Dans un secteur d’habitat et d’activités, une zone bleue a obligatoirement des inconvénients pour les personnes qui s’y rendent pour une durée assez longue ; outre les travailleurs, citons celles ou ceux qui enchaînent des courses, ou encore courses et visites chez des spécialistes du quartier ou chez des amis ou dans la famille. Citons également l’Ariel l’après-midi et ne nous étendons pas sur d’autres cas sensibles tels le coiffeur (il n’y en a plus qu’un Place Colbert, ouf !), les repas un peu longs… Enfin, nous ne pouvons pas bien sûr estimer le nombre de personnes qui abandonneront définitivement l’idée de faire des courses dans les commerces de la place.

Espérons qu’il n’y aura pas de report de stationnement important dans les rues résidentielles aux alentours, d’autant plus que les habitants du quartier ne sont vraiment pas nombreux à stationner Place Colbert.

Des disques souvent absents et parfois non conformes !

Le mercredi 10 décembre 2014, jour de marché, une mesure a été faite vers 9h45-10h10 pour évaluer, essentiellement, le nombre de véhicules stationnés sur le grand parking de la Place Colbert ayant affiché ou non un disque réglementaire.

Il conviendrait de répéter plusieurs dizaines de fois un tel recensement et sur d’autres jours et périodes horaires.

                                           nombre            dont avec disque

  • voitures                     87                      50     57%
  • transports légers*   12                        1       8%
  • places libres               3

* transports légers = véhicules du marché probablement

Le taux de véhicules avec disque est encore faible. Certains conducteurs ne savent pas où trouver un disque (ces disques sont en vente dans le commerce – commerces spécialisés, grandes surfaces, … – et coûtent environ 2,50 € ou sont donnés par les commerçants ) ; d’autres pensent qu’il n’y a pas ou n’y aura pas de répression. A noter qu’une dizaine de disques sur 50 n’étaient pas conformes.

Les 4 places réservées aux personnes handicapées étaient occupées dont une avec 1 disque (obligation, sauf erreur).

Les véhicules avec disque ayant dépassé la durée autorisée, ceux en stationnement interdit et ceux du parking « libre » de 21 places à l’est de la place n’ont pas été comptés.

En conclusion, l’aménagement qui vient d’être mis en place aura des conséquences qu’il y ait plus ou moins de contraventions dans les semaines à venir. En fin de mandature de Monsieur Albertini, un tel aménagement avait été totalement abandonné.

Une mise en zone bleue partielle (30 à 50 places) reste, pour nous, la meilleure option pour gérer le stationnement dans l’un des quartiers les plus dynamiques de la commune et donc répondre aux besoins des habitants et des activités.